Soigner son entrée

"Vous n'aurez pas deux fois l'occasion de faire une bonne impression » disait Coco Chanel. Dans une maison, l’entrée est la première pièce que l’on découvre et elle donne le ton en termes de décoration ! Alors pour soigner votre entrée, je vous partage quelques conseils pour la décorer et l’aménager dans cet article.
 

1. Quand l’entrée est une pièce à part entière

Si votre habitation comporte une entrée fermée, vous disposez d’un espace dédié est déjà bien structuré par les murs de la pièce. En revanche, si elle dessert toutes les autres pièces du rez-de-chaussée et accueille aussi l’escalier de la maison, l’aménager peut être un réel défi !

La règle à adopter : ne pas surcharger. En termes de couleurs, on adopte des tons neutres comme le beige, le blanc ou le gris clair pour ne pas assombrir la pièce. Au sol, on préfère un revêtement uniforme qui permet d’agrandir la pièce visuellement.
 

2. Quand l’entrée est ouverte sur la pièce de vie

Certaines maisons sont quant à elles conçues comme un grand plateau où tous les espaces sont à inventer. Si cette disposition permet souvent de gagner des mètres carrés au sol, elle manque aussi de repères permettant de définir les espaces.

Pour éviter que les visiteurs entrevoient l’ensemble de votre maison à chaque fois que vous ouvrez votre porte d’entrée, créer un sas d’entrée peu permettre de gagner en intimité. Pour cela, il existe plusieurs manières de marquer ce lieu de passage.

Option 1 : Définir l’espace visuellement

Pour matérialiser une entrée sans cloison, il est possible d’utiliser de la couleur. Certaines entrées sont d’ailleurs travaillées comme une boite, dont les murs et le plafond sont recouverts d’une peinture unie ou de papier peint. C’est un parti pris fort en termes de couleurs mais qui peut apporter un côté design à l’espace. Cela permet par exemple de jouer avec le contraste d'une entrée très sombre par rapport à une pièce de vie très lumineuse et ainsi mettre en valeur chaque espace.

Au sol, il est aussi possible de définir l’espace de l’entrée en lui dédiant un revêtement particulier, comme du carrelage au niveau de la porte d’entrée, qui viendrait ensuite se mêler au parquet du reste de la pièce de vie.

Option 2 : Cloisonner pour isoler l’entrée

Si l’on souhaite créer un effet de cloisons, on peut fermer l'espace avec des matériaux pour ne pas avoir de vue sur la pièce de vie. Les verrières d’intérieur ou les claustras en bois ont l’avantage de laisser passer la lumière tout en délimitant l’espace. L’idée est de les concevoir en demi-hauteur afin de garder de la place en dessous pour y placer des meubles de rangement.

 

3. L’aménagement

Dans toute entrée, l’enjeu est d’aménager suffisamment de rangements pour que les vestes et manteaux, chaussures et sacs à main soient bien rangés et libèrent visuellement l’espace.

Quand il y a un escalier, il peut être intéressant d’utiliser l’espace du dessous pour créer des placards sur-mesure. Sinon, utiliser la hauteur des murs permet d’optimiser les rangements et de ne pas multiplier les meubles bas.

Enfin, quelques détails peuvent faciliter le quotidien dans une entrée comme intégrer une assise parmi les rangements pour mettre ses chaussures facilement, ajouter un miroir pour jeter un dernier coup d’oeil avant de partir au travail ou encore placer quelques patères au mur pour décorer sans encombrer.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.