InfluencesByC.Coataner

Le marbre dans tous ces états

Si le marbre a pu avoir une image très luxe en raison de sa présence dans les hall d’entrée des villas et palais italiens, aujourd’hui ce matériau est devenu un classique en décoration ! Retour sur ses origines et son utilisation dans cet article.

1. Le marbre, un trésor de la nature.

Si l’on a l’habitude des matériaux de construction fabriqués par l’homme, le marbre est comme le bois, un cadeau de la nature. Il s’agit d’une roche métamorphique, dérivée du calcaire et constituée principalement de cristaux de calcite, que l’on retrouve dans plusieurs régions du monde.

C’est en Grèce que les premières carrières de marbre sont exploitées, puis en Toscane où l’on découvre des réserves de marbre de Carrare, mondialement connu. Au Portugal, on découvre du marbre rose et en Belgique, d’étonnants marbres noir et rouge. La France n’est pas épargnée de ces joyaux, où l’on trouve des serpentines vertes dans les Alpes et des marbres plus blancs dans les Pyrénées ou en Provence.

L’Espagne dispose également de très belles ressources, comme le Marron Emperador, une pierre aux marbrures allant du brun foncé au brun clair qui a un aspect très chaleureux en raison de ses teintes organiques. Près de la ville de Marquina, c’est en revanche une déclinaison d’un noir profond, aux marbrures blanches que l’on peut apprécier.

En Inde, de superbes carrières de marbre vert Guatemala permettent de créer des revêtements de grand format pour habiller les murs ou des meubles de designers.

Afin de pouvoir exploiter cette ressource naturelle, il est nécessaire d’extraire le marbre par blocs pour ensuite le façonner selon le projet désiré, un travail long et technique qui en fait une ressource très onéreuse.

 

2. L’alternative au marbre authentique.

Le marbre a toutes les qualités d’une pierre, dont sa solidité, mais aussi ses inconvénients : c’est un matériau très lourd, difficile d’entretien et très cher. Alors si l’on veut se faire plaisir en décoration, il y a aussi des alternatives en termes de matériaux.

Le marbre artificiel est une première option. Il s’agit d’une imitation en stuc, un enduit composé de plâtre, d’eau et de colle, chargé de couleurs qui imite le marbre. Ensuite, on peut tout à fait utiliser le grès cérame ou le Silestone, un revêtement de surface hybride composé de minéraux et de matériaux recyclés. Enfin, le stratifié, revêtu d’un motif marbre, est également une bonne alternative au marbre authentique, notamment pour les plans de travail de cuisine, mais veillez à ce qu’il ne donne pas un rendu plastique.

3. L’utilisation du marbre et de ses déclinaisons en décoration

Si initialement le marbre était utilisé pour la sculpture et l’architecture du fait de sa résistance, il est aujourd’hui apprécié pour son motif nuancé dans tous les coins de la maison.

Tout d’abord, il est utilisé pour les revêtements de sol, de murs, en crédence de cuisine ou de salle de bain, mais aussi en plan de travail dans ces deux pièces. On aime retrouver son aspect robuste sur ces éléments de la maison que l’on veut voir durer dans le temps. Côté imitation, ses motifs s’invitent en papier peint pour imiter de grands panneaux de marbre, mais aussi sur les carrelages et faïence reprenant ses jolies nervures.

En décoration, on utilise souvent le marbre sur des plateaux de tables basses, de salon ou d’appoint. Ses matériaux d’imitation se déclinent quant à eux souvent pour de petits objets de décoration comme des vases, des lampes ou encore de la vaisselle.

Comme un rappel à la beauté que la nature a à nous offrir, on invite le marbre dans notre intérieur pour un aspect chaleureux et organique. Décliné dans des tons verts, rouges, noirs ou blancs, il y a toujours une nuance de marbre adaptée à la décoration de votre maison !

Une envie? Un projet?

Influence By C.Coataner
Influences
Back to top: